Petit tour d'horizon sur le découplage.

Trucs et astuce pour aller plus loin

Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Naturel le Mar 14 Sep 2010 11:15

Bonjour,
Dans le cadre de l'optimisation d'un système, outre le local, les câbles et connectiques, j'ouvre ce sujet pour essayer de faire un tour d'horizon sur les différentes solutions mises en œuvres pour découpler les éléments d'un système.

Pour les enceintes, le sujet semble être entré dans les habitudes des audiophiles, d'autant que le plupart des marques produisant des haut-parleurs livrent leurs produits avec des "spikes" d'origine. Même si ce n'est pas souvent le cas pour les enceintes de type biblio, les colonnes et les "grosses" enceintes sont presque toutes livrées avec leur jeu de pointes. Dans le cas des biblio, il me semble que toutes les fabricants de pieds pour enceintes les équipes de pointes.

Mais en ce qui concerne les électroniques il s'agit d'une pratique nettement moins répandue. Personnellement, je fais partie des convaincus que le fait d'isoler une machine des multiples et complexes vibrations générées par la musique ou par l"environnement apporte une amélioration sensible en particulier dans le gain d'aération. Pas seulement pour les machines à lampes ou pour les mécaniques de lecteur CD/SACD/DVD, (etc.) ou platines vinyles, mais aussi pour les composants entrants dans la fabrication des alimentations et autres câbles aux performances affûtées. Ce peut être aussi l'occasion de parler des protections possibles contre les champs magnétiques.

Bien entendu, les meubles dédiés font un travail non négligeable dans ce domaine, mais représente un investissement conséquent.

Ce sujet est l'occasion de partager, discuter, comparer nos expériences trucs et astuces, avec leurs avantages et inconvénients. Cela quelle que soit la solution choisie, modèle du commerce, fabrication artisanale, magnétique, sur ressorts, sur élastiques, sur coussin d'air, ou par l'intermédiaire de toute autre matière plus ou moins exotique.
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8506
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Naturel le Mar 14 Sep 2010 12:45

J'ai toujours conservé quelques galets de Sorbothane qui ont repris place sous la mécanique de mon lecteur CD. Je ne sais pas si certains fabriquant utilisent encore ce matériaux pour des applications hifi, mais le potentiel absorbant de cette matière est assez intéressant et est utilisé dans pour de nombreuses situations. C'est d'ailleurs le fait d'avoir placé ces trois galets sous mon lecteur et le gain en aération à l'écoute qui en découle qui m'a donné envie d'ouvrir ce sujet.

http://www.sorbothane.com/
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8506
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Philippe Martiat le Mar 14 Sep 2010 13:02

Jusqu'ici, j'ai découplé mon lecteur Puccini avec 3 pieds Aktyna. Résultat valable. Surtout son moins dur et plus relâché. J'ai aussi placé mon amplificateur par terre sur une dalle de granite, supportée par trois pieds Finite Elemente (Cérapuc). Mais je n'ai pas encore poussé beaucoup plus loin. Le meuble que je possède (Target HiFi) n'est pas un modèle de haut de gamme et les bons meubles sont très chers et difficilement écoutables avant de prendre une décision. Je me pose aussi la question du découplage par voie "aérienne", type HRS Dampling Plates. Mais de nouveau je n'ai pas eu l'occasion d'écouter. Donc, je suis ce forum plus par envie d'apprendre que pour donner mon opinion.
Philippe Martiat
Membre débutant
 
Messages: 53
Inscription: Dim 18 Avr 2010 12:03
Localisation: Ixelles

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Naturel le Mar 14 Sep 2010 13:33

Justement, selon tous les tests que j'ai pu réaliser, au plus le découplage est soigné au plus l'aération de l'écoute est de qualité. Il y a sans doute lieu d'y aller par étape pour ne pas tomber dans l'excès inverse et finalement "appauvrir" l'écoute. Ces systèmes de découplages ne travail que sur les vibrations transmises par l'intermédiaire du support et n'auront généralement d'effet que sur une partie du spectre sonore (plutôt les basses fréquences). Pour la Sorbothane, je pense que la marque donne à la matière des densités différentes pour correspondre aux diverses situations. Dans ce guide, la marque présente diverses applications domestiques et industriels, aussi la manière d'utiliser la matière dans différents types d'assemblages. http://www.sorbothane.com/StandardProduct.pdf

Les solutions sont tellement diversifiées qu'il est difficile de les avoir toutes testés. C'est un peu l'espoir nourri par ce sujet de pouvoir profiter de l'expérience de chacun mise en œuvre dans des situations fort différentes l'une de l'autre.
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8506
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede frisounette le Mar 14 Sep 2010 15:32

pour ma part j'ai mis sous mes enceintes des Aktyna Aris (3 par enceinte) ... il est meme possible de se les fournir avec des tiges filetées si l'on préfère.

en terme de découplage pour les électroniques, j'avais bien envie d'essayer avec des accessoires à base de ressorts, pour mettre entre 2 plaques de découplage ... pour faire en quelque sorte comme une "suspension" , un peu comme sur les platines vinyles suspendues (Michell, Avid, ...).
ca ferait : sol / plaque de granit ou pierre de lave (lourd et inerte) / supports avce ressorts / tablette en bois massif / appareil.

j'ai vu ca qui permettrait d'essayer :
http://www.solid-tech.net/isolator.htm#1
=> Solid Tech's - IsoClear
http://www.svalander.se/solidtech/isoclear.htm

qqu'un a déjà testé ?

vous voyez autre chose dans le style ?
existe t il des accessoires qui permettraient de faire pareil mais avec un principe de répulsion magnétique ???

frisou
frisounette
Membre débutant
 
Messages: 134
Inscription: Ven 9 Juil 2010 14:32

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Naturel le Mar 14 Sep 2010 17:14

Les Solid Tech's j'ai vu la version avec les élastiques extérieurs sous des amplis à tubes comme les KR ou les PrimaLuna mais je ne peux juger que de l'ensemble où ils étaient un élément dans l'optimisation du système.

Le problème vient aussi du poids de la pièce à découpler. Par exemple, dans le cas de la dalle de granit (celle qui est sous mon ampli pèse 80kg), peu d'accessoires de découplage accepte une telle charge. C'est un peu pour cette raison que je m'étais intéressé à la Sorbothane qui existe pour des application industrielle et existe en pastille qui supporte jusqu'à 200kg.

En ce qui concerne le découplage magnétique, Clearaudio propose deux modèles, l'un jusqu'à 3kg de charge:

Image

Et l'autre jusqu'à 8kg

Image

http://www.clearaudio.de/fra/z_iz.html


La marque Isem Audio propose une autre philosophie esthétique et de fonctionnement pour son système de découplage.
Pour ce modèle, la marque va jusqu'à usiner le support à la base de la même plaque de matière pour avoir une cohérence parfaite de la matière.

Image

http://www.isem-audio.com/accueil.php?menu=3&produit=1


Millenium Audio propose aussi plusieurs systèmes de découplage faisant appel à différents matériaux comme le quartz ou le carbon.

Le M-pucks
Image

Le M-Blocks
Image

http://www.m-puck.de/interproducts.htm


Le Sound Will Spikes est un système de découplage magnétique qui existent pour des charges allant de 10 à 112kg par système de 4 supports. Ce système semble être destiné aux platines vinyle. Je dois dire que placer un champ magnétique aussi puissant sous les électroniques est quelque chose qui me tracasse...

Image

http://www.divertech.com/yeilspike.html
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8506
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede davisM le Mar 14 Sep 2010 18:03

Philippe Martiat a écrit:Jusqu'ici, j'ai découplé mon lecteur Puccini avec 3 pieds Aktyna. Résultat valable. Surtout son moins dur et plus relâché. J'ai aussi placé mon amplificateur par terre sur une dalle de granite, supportée par trois pieds Finite Elemente (Cérapuc). Mais je n'ai pas encore poussé beaucoup plus loin. Le meuble que je possède (Target HiFi) n'est pas un modèle de haut de gamme et les bons meubles sont très chers et difficilement écoutables avant de prendre une décision. Je me pose aussi la question du découplage par voie "aérienne", type HRS Dampling Plates. Mais de nouveau je n'ai pas eu l'occasion d'écouter. Donc, je suis ce forum plus par envie d'apprendre que pour donner mon opinion.


Salut Philippe.
Si je puis vous donner un conseil sur base d'une expérience que vous pourriez réaliser et qui est assez simple. Avez-vous déjà tenté de poser les trois pieds Aktyna sous l'U-Clock du Puccini ?
Voici ce que je vous propose.
Puccini sans découplage, U-Clock avec découplage.
Puccini avec découplage, U-Clock sans découplage.
Puccini avec découplage, U-Clock avec découplage.
Puccini sans découplage, U-Clock sans découplage.
Tous ces exercices sur le même meuble. Cela va de sois.
Une fois VOTRE meilleur résultat atteint vivez avec cette solution quelques semaines puis revenez à la solution du constructeur c'est-à-dire le Puccini et l'U-Clock sans découplage.
À moins que votre meuble actuel soit réellement médiocre, je pense que vous serez très surpris du résultat. :ugeek:
davisM
Membre débutant
 
Messages: 59
Inscription: Mar 7 Sep 2010 18:49

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede davisM le Mar 14 Sep 2010 18:06

frisounette a écrit:qqu'un a déjà testé ?


Salut.
Le découplage à tout va n'est pas la solution idéale. Il faut tester chez sois avant tout achat. Dans beaucoup de cas le découplage dégrade plus qu'il n'améliore si le système se trouve déjà sur un meuble cohérent. :ugeek:
davisM
Membre débutant
 
Messages: 59
Inscription: Mar 7 Sep 2010 18:49

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Naturel le Mar 14 Sep 2010 18:20

davisM a écrit:Salut.
Le découplage à tout va n'est pas la solution idéale. Il faut tester chez sois avant tout achat. Dans beaucoup de cas le découplage dégrade plus qu'il n'améliore si le système se trouve déjà sur un meuble cohérent. :ugeek:

C'est bien le but de ce sujet, de voir si il y a des solutions intéressantes qui permettent de contourner le budget important que représente un meuble haut de gamme.
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8506
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Petit tour d'horizon sur le découplage.

Nouveau messagede Euterpe le Mar 14 Sep 2010 19:10

Juste une précision, il y a une différence entre : couplage et découplage

Le couplage efficace se veut solide et stable, c'est un lien entre un matériel et un matériau, la pointe si tel est le cas, ne doit idéalement pas s'enfoncer dans le support, on utilisera pour se faire des contre-pointes adaptées.

Le couplage va servir à la stabilité et contribuer à l'évacuation des vibrations qui proviennent de l'appareil ou des enceintes acoustiques, si tel est le cas.
Les vibrations peuvent être de nature physique (déplacement d'un HP),(rotation d'un CD/DVD) ou électrique (Tranfo d'alim), liste non exhaustive ...

Le couplage peut être de deux nature, "mou" ou rigide, selon le matériau employé.
Le caoutchouc peut s'avérer en pratique un couplage s'il n'est pas calculé en fonction de la charge qu'il va recevoir, il devient après écrasement un pont acoustique dans le cas d'un mur ou un couplage mou sous un appareil.

Le découplage découle de l'idée de désolidariser physiquement deux choses, une appareil sur son support, un transfo d'alimentation électrique de son boîtier, une paire d'enceintes du sol, etc...

Quelque soit le matériau employé, un calcul doit être fait pour savoir quel poids va recevoir le découpleur et quelle fréquences il doit "couper" la transmission, généralement dans notre passion de l'audio, ce sont les basses fréquences notre soucis, ce qui est... par chance ... le cas pour les industriels, c'est la raison pour laquelle le choix existe.

Combien de fois avons nous vu des gens, mettre n'importe quoi sous leurs appareils, ce qui conduit à des abbérations, le "piffomètre" a ses limites.

J'en profite pour vous recommander, si vous souhaitez apporter un + à votre système de ne JAMAIS mettre de caoutchouc ou de mousse sous votre lecteur s'il n'est pas étudié pour cela, ça fait parti des abbérations justement que l'on rencontre trop souvent à mon goût.

Le découplage se veut souple, le contraire de rigide, il va contribuer à contrer les vibrations qui veulent entrer, alors que l'on a vu que le couplage sert a favoriser la canalisation des vibrations qui veulent sortir.

Ces deux notions complémentaires sont employées avec plus ou moins de succès dans l'industrie lourde, mais en hi-fi également, notamment sous les lecteurs numériques et les enceintes acoustiques.

C'est du moins mon cas, je travaille essentiellement le couplage/découplage au niveau du lecteur et sous les enceintes, parfois sous les autres appareils, je considère que le meuble et autres supports tablettes font partis partie intégrante du système et doivent être traités en couplage/découplage systématique.

Ignorer ce fait est une faute professionnelle.

La nature des support est également un élément à prendre en compte, la densité du verre ou du granite n'est pas celle du bois massif ou du MDF, le son n'est pas le même dans tous les cas, des essais préalables s'imposent.

Un contrôle des flux par le couplage/découplage, permet d'obtenir de meilleures performances en terme de restitution sonore, on gagne dans la majorité des cas en dynamique, recul du bruit, meilleure cohérence des timbres, pour obtenir un son plus "naturel" avec moins de toniques désagréables et limiter les colorations.

C'est ce qui permet de régler au goût de chacun lors des dernières étapes de l'installation, appelées aussi "fine tuning".

Avant ça, vous avez effectué l'acoustique de votre local et amené des lignes électriques dédiées... bien entendu, c'est évident :roll:

Si vous touchez aux réglages de votre système en commençant par la fin, le résultat sera aléatoire.

Cordialement.
Avatar de l’utilisateur
Euterpe
Membre néophyte
 
Messages: 10
Inscription: Mar 23 Fév 2010 20:56
Localisation: Québec-Canada

Suivante

Retourner vers Optimisation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron