AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Pour discuter et échanger de tout ce qui concerne la haute-fidélité. Discussions, questions, émotions, remarques, trouvailles, tout ce qui ne trouve pas sa place dans les autres forums.

AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede VEYS le Mar 22 Déc 2015 23:12

Avant de vous souhaiter une très belle année 2016, je voudrais vous présenter quelques réflexions sur la vision souvent "fausse" ou "faussée" de ce qu'on appelle le "Numérique" . :P

Lors de l’arrivée du format CD, le monde de la HiFi de l’époque a fait l’erreur de vouloir expliquer le flux numérique d’une manière analogique.
Si cela pouvait partir d’un bon sentiment pédagogique, c’est surtout devenu une manière d’introduire une série d’incompréhensions et de fausses idées chez les amateurs de Hifi.
D'abord, comme le support dans les deux mondes était un disque «tournant », certains ont rapidement fait la comparaison entre l’aiguille et le faisceau de lecture.
Et… comme entre les appareils, on met des câbles, ils ont de la même manière considéré que le signal analogique et le signal numérique avaient la même structure linéaire.

Pourtant, tout est différent !

Plusieurs concepts sont à acquérir pour comprendre le flux numérique dont principalement :

1) La différence temporelle :

Depuis le départ, on a représenté le signal numérisé d’une sinusoïde analogique comme une suite de marche d’escaliers entre des échantillons.
C’est sans doute une des plus mauvaises interprétations qu’on pouvait donner et c’est celle qui « pollue » le plus les débats. :cry:
Le signal numérique est un ensemble de valeurs représentatives d’un état fluctuant (le signal musical) à des moments donnés (les échantillons en fonction de la fréquence).

En entre ces moments il n’y a rien !!!

Donc il n’y a pas de paliers comme souvent représentés dans les schémas.
Le décodage numérique vers analogique ne se fait qu’en liant les points (états) entre eux et non en attendant au même niveau le point suivant. Le signal final est donc lissé en non pas en escalier.
Cela est possible pour le décodage (comme pour le codage) parce que le système ne travaille pas en temps réel et continu, mais bien avec des « tampons ».
Donc au moment où le système crée une liaison entre le point 1 et le point 2, il connaît dès le départ la valeur du point 2 (et sans doute à quel niveau est le point 3 et les suivants). Un peu comme lorsqu’on joue à relier des points numérotés pour créer un dessin ! :D
Il n’est pas tributaire du temps réel contrairement au signal analogique.
Le signal que l’on entend en fin de chaîne (après conversion et amplification) est temporellement en retard par rapport au moment où le fichier est extrait de son support. (Idem lorsqu’on numérise d’ailleurs).

2) Les paquets :

Le signal numérique n’est pas un flux continu de bits représentant uniquement la numérisation du signal analogique.

Ce n’est pas une simple mise en « bits successifs » du signal analogique.

Il est constitué d’un ensemble de « paquets » de bits qui contiennent une série d’informations annexes et nécessaires et une partie du signal numérisé. Ce signal est entre autre décomposé entre les canaux gauches et droits. Ces paquets se suivent et forment ce qu’on appelle le « signal numérique ». :geek:
Ici aussi, la différence temporelle est marquée puisqu’on doit, au moment de la conversion, remettre les différents paquets dans le bon ordre et la bonne imbrication.
Vu sur la ligne du temps, le signal est donc non linéaire à la différence de l’analogique. ;-)

3) la modulation du signal numérique :

Celle ci oscille entre deux états théoriques
Même si c'est un peu plus compliqué en réalité, en gros le signal « informatique - numérique » est constitué de transitoires allant du tout au rien modulés en fréquence.

Le niveau électrique moyen est constant en non modulé en amplitude !

Si il y a affaiblissement du signal durant la transmission (longueur du câble ou mauvaise connexion) c'est pour arriver à une perte complète du signal, mais nullement à des pertes "qualitatives" du signal numérisé. :o

Par ces trois concepts on peut déjà dire que :

- Le flux numérique (ici je parle bien du SPDIF/AES) n’est nullement une représentation bits par bits du signal analogique. C'est un signal purement informatique ! :lol:

Il est impossible de le modifier durant son passage entre deux éléments par un artifice tel qu’un alliage de câble.
- En numérique, ça passe ou ça ne passe pas, rien d’autre ! :lol:
- Le décalage temporel et le tampon sont les alliés de la qualité du numérique. ;-)
- L'analogique ne vit qu'en temps réel et ne peut être modifié d'une manière anticipative. :?

Et n'en déplaise aux premiers défenseurs, le lecteur CD ne fonctionne pas comme un tourne disque.
Il extrait des informations codées grâce à une lecture asservie.
La gestion de l’extraction se fait non pas en temps réel, mais avec un système de réservoir (mémoire tampon) et ce signal n’est pas linéaire au sens analogique du terme.

Bonne Année à tous !
Tout plan subjectif transite par un objectif !
Système HDG - Hétéroclite, Dépareillé et Gouailleur !
Avatar de l’utilisateur
VEYS
Membre expérimenté
 
Messages: 2289
Inscription: Mer 24 Fév 2010 13:09

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede grisou le Mer 23 Déc 2015 10:45

Merci Marc ... très intéressant :mrgreen:
Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].
Avatar de l’utilisateur
grisou
Modérateur
 
Messages: 6184
Inscription: Mar 23 Fév 2010 22:22
Localisation: Ottignies

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede bebronaindalo le Mer 23 Déc 2015 11:59

Bien!!! mais alors comment représenter la courbe Numérique si dû moins c'est possible de lui donner une forme!!!
Cette démonstration que vous faites pourrait selon moi, être une sorte de tampons et d’atténuations de fréquences, ou je me plante!!! :cry:
bebronaindalo
Membre débutant
 
Messages: 71
Inscription: Mar 26 Mai 2015 18:54
Localisation: Jemeppe-sur-Sambre

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede Le Pivert le Mer 23 Déc 2015 14:37

grisou a écrit:Merci Marc ... très intéressant :mrgreen:

Pas de quoi rire !
L'Euro n'est pas l'unité de mesure de la qualité audio.
En audio, c'est le 1er avril toute l'année.
Laissez votre rationalité émerger et vous libérer.
Avatar de l’utilisateur
Le Pivert
Membre audiophile patenté
 
Messages: 4070
Inscription: Lun 14 Mar 2011 16:16

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede grisou le Mer 23 Déc 2015 16:01

bon ben :( alors
Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].
Avatar de l’utilisateur
grisou
Modérateur
 
Messages: 6184
Inscription: Mar 23 Fév 2010 22:22
Localisation: Ottignies

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede VEYS le Mer 8 Juin 2016 10:22

J'en reviens à ce post suite à la discussion sur les palets presseurs pour tourne disque analogiques et lecteur de CD.
La lecture de supports numériques tournant (CD ou disque dur) n'est pas comparable avec la lecture d'un vinyle. :)

D'abord, il n'y a aucun contact entre le système de lecture ( laser ou doigt magnétique) et le support.
Donc pas de transmission de vibration directe.
Deuxièmement, le message enregistré est d'une simplicité évidente puisque on est dans le tout ou rien ( 1et 0 ).

Au niveau vibratoire, comme je l'explique ci dessus, le numérique n'étant pas linéaire dans le temps, la gestion de mémoires tampons assorti aux codes de redondance (pour les mauvaises langue : codes d'erreur !) font que le risque de perte d'information est minime. Même si le support vibre nettement plus que le disque Vinyle. ;-)

Bien sur, des cas extrêmes comme le disque abimé (rayé)ou le fait de secouer violement le lecteur peuvent rendre la lecture non complète.
Tout comme lorsqu'une griffe fait sauter l'aiguille d'un vinyle. Le message là aussi est aussi incomplet. :(

Il est bien sur normal que les constructeurs essayent (essayaient) de limiter les vibrations du support lorsque le lecture laser n'était pas aussi asservie aux débuts du CD.
Depuis le développement des lecteurs/enregistreurs a haute vitesse (pour le monde informatique au départ), les nouvelles puces de gestion et de mémoire tampon font que la lecture des CD est quasiment affranchie des problèmes vibratoires.

Il y a bientôt 30 ans, les "discman" acceptaient déjà un beau paquet de vibrations.
Le rapport entre la lecture microscopique du laser et le déplacement du boitier complet montraient déjà la capacité de ces mémoires tampons.

Mais il faut surtout ne jamais oublier que le signal numérique n'est pas une suite de 0 et 1 correspondant à un équivalent temporel du message analogique. :roll:
Tout plan subjectif transite par un objectif !
Système HDG - Hétéroclite, Dépareillé et Gouailleur !
Avatar de l’utilisateur
VEYS
Membre expérimenté
 
Messages: 2289
Inscription: Mer 24 Fév 2010 13:09

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede Naturel le Mer 8 Juin 2016 10:25

De toute façon, il faut chercher autre chose... Le CD, c'est fini... ;-)
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8255
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede Le Pivert le Mer 8 Juin 2016 10:32

Naturel a écrit:De toute façon, il faut chercher autre chose... Le CD, c'est fini... ;-)

Vilain petit troll! :lol:
L'Euro n'est pas l'unité de mesure de la qualité audio.
En audio, c'est le 1er avril toute l'année.
Laissez votre rationalité émerger et vous libérer.
Avatar de l’utilisateur
Le Pivert
Membre audiophile patenté
 
Messages: 4070
Inscription: Lun 14 Mar 2011 16:16

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede zantafio le Mer 8 Juin 2016 10:35

Naturel a écrit:De toute façon, il faut chercher autre chose... Le CD, c'est fini... ;-)

Il y a même des demeurés qui veulent relancer la mini-cassette :roll:
L'enregistreur à bande, on peut comprendre. Mais la mini-cassette..

Donc, faut être patient.
Dans 20 ans, le CD reviendra à la mode...
Avatar de l’utilisateur
zantafio
Membre expérimenté
 
Messages: 1435
Inscription: Lun 18 Avr 2011 13:51

Re: AUCUNE ANALOGIE AVEC L'ANALOGIQUE !

Nouveau messagede Le Pivert le Mer 8 Juin 2016 10:53

on dit une K7 :!: 8-) :lol:
L'Euro n'est pas l'unité de mesure de la qualité audio.
En audio, c'est le 1er avril toute l'année.
Laissez votre rationalité émerger et vous libérer.
Avatar de l’utilisateur
Le Pivert
Membre audiophile patenté
 
Messages: 4070
Inscription: Lun 14 Mar 2011 16:16

Suivante

Retourner vers Haute-fidélité, discussions générales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités