Technologie et musique, le couple idéal ??

La partie technique des enregistrements musicaux

Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Naturel le Dim 14 Aoû 2011 12:10

Bonjour,
Suite à la lecture des mémoires de Keith Richards (dont je parle dans la rubrique livre), certains points de son propos me semblent intéressants à partager ici dans le but d'échanges sur nos idées et conceptions sur les modes de prise de son.

Dire que les technologies et les manières de faire ont évoluées est sans aucun doute d'une banalité extrême, mais se poser la question de savoir si cela avait eu un effet positif sur la qualité des productions musicales est un tout autre débat. A l'époque ou un studio de 24 pistes ne fait vraiment plus sérieux et où la retouche et l'overdumbing sont le minimum possible pour structurer une plage musicale, il semble intéressant de se demander si c'est vraiment la seule manière de construire de la musique. Le fait de voir de plus en plus de groupes revenir à un enregistrement réalisé en prise d'ensemble est peut-être un embryon de réponse.

Pour illustrer un peu mon propos, je vous cite un passage des mémoires "Life" de Keith Richards.

"Juste après "Exile on Main Street", la technologie a fait de tels bonds en avant que même les ingénieurs du son les plus balèzes n'ont pas compris ce qui leur arrivait. "Comment se fait-il que j'ai eu une super sonorité de batterie au Regent Sound Studio, avec ses boîtes à œufs et un seul micro, et maintenant, avec quinze micros dans tous les coins, le son de la batterie me fait penser à quelqu'un en train de chier sur de la tôle ondulée ?" Tout le monde s'est laissé emballer par la technologie, et tout le monde commence lentement à en revenir. En musique classique, on ré-enregistre tout ce qui a été numérisé dans les années 1980-90, parce que le résultat n'était simplement pas à la hauteur. J'ai toujours eu l'impression qu'au fond de moi même je rejetais la technologie, qu'elle ne m'aidait pas du tout, bien au contraire. C'est à cause de ça qu'il fallait tant de temps pour faire aboutir un projet.Fraboni connait bien le problème, l'idée que si tu ne braque pas quinze micros sur une batterie, c'est que tu ne connais pas ton boulot... Ouaih, mais alors on étouffe la basse et en fin de compte, chacun se retrouve enfermé dans son petit box, on joue dans une salle immense et on en profite pas du tout. Cette idée qu'il faut séparer les instruments lors de la prise de son est l'anti-thèse complète du rock and roll. Le rock and roll, c'est une bande de type qui produisent du son dans un lieu clos, un son qu'il suffit de capturer. Et c'est ce son qu'ils font ensemble qui compte, pas les son individuels. Tout ces mythes stupides à propos de la stéréo, de la hi-tech et du Dolby, tout ça va totalement à l'encontre de ce qu'est la musique.

Personne n'avait les couilles de démonter le système technologique, mais moi, j'ai commencé à y réfléchir : qu'est ce qui l'avait amené à consacrer ma vie à la musique ? Des types qui avaient enregistrés dans une pièce avec trois micros. Ils n'avaient pas cherché à capter le moindre petit bout de batterie ou de basse. Ce qu'ils avaient enregistré, c'était l'espace dans lequel ils jouaient. On ne peu pas obtenir cette ambiance indéfinissable en découpant les choses en tranches. Où est le micro spécial qui chopera l'enthousiasme, l'état d'esprit, l'âme, ou comme vous voudrez l'appeler ? Les disques des années 1980 auraient pu être bien meilleurs si on s'était d'avantage préoccupé de ça, au lieu de laisser la technologie nous mener par le bout du nez."


Dans son ouvrage, Keith confie que son magnéto préféré est un quatre pistes...
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8479
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Moogaddict le Dim 14 Aoû 2011 13:59

C'est à la fois vrai et faux.

Je pense que cela dépend peut-être aussi du style musical concerné et je ne m'étonne pas qu'un membre des Stones ait cette opinion.

Par contre, je ne pense pas que quelqu'un comme Alan Parson, le mythique "assembleur" du non moins mythique "Dark Side of the Moon", partage cet avis. Et si vous ré-écoutez "The Great Gig in the Sky", je pense qu'on ne peut pas trop lui donner tort, en terme d'émotion.

C'est aussi très à la mode de prôner des prises de son studio très proches des conditions live pour capter la magie et l'énergie, c'est une option et comme telle, je ne pense pas qu'il faille forcémént l'opposer à celle qui consiste à travailler la production.

C'est aussi que question de qualité et de pertinence de cette production, il suffit de voir par exemple l'influence de Brian Eno sur un groupe finalement assez banal à la base (Coldplay), ou de Parson sur les Pink Floyd, a contrario, un de mes opus rock favori est "Here Comes the Flood" de Peter Gabriel, mais pas dans sa version initiale, surproduite, mais en version intimiste, avec juste un piano et quelques cordes très discrètes, comme quoi....
Juste un peu de bruit, pour masquer le silence.
Avatar de l’utilisateur
Moogaddict
Membre expérimenté
 
Messages: 1686
Inscription: Dim 7 Nov 2010 16:15
Localisation: Brabant wallon

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede dtmarc le Dim 14 Aoû 2011 18:08

Pour moi, la réponse est simple, combien posèdez vous d'oreilles?
Moi, j'en ai deux et elles me suffisent à positionner chaque son dans l'espace.
Ok, notre cerveau est très complexe et se charge d'interprèter chaque décalage temporel afin de reconstruire une image tridimentionnelle.

Mais certains enregistrements effectués avec des moyens très simples sont devenu de vraies références de par leur naturel incomparable.

Un simple couple de micro et un deux piste peuvent tout à fait retranscrire toute l'ambiance d'un lieu d'enregistrement.

Exemple chez proprius avec le fameux " jazz at the pawnshop" ou encore "cantate domino" dont la prise de son s'effectue avec une paire de pearl tc4 reliés à un magnéto Revox a77.

Très bel exemple également avec les quatres saisons enregistré par le label Tacet mettant en oeuvre deux micro
Neumann M49 (à tubes ) sur magnéto telefunken M10

Si l'on ne cherche pas à apporter un quelconque effet artificiel, mieux donc vaut rester dans la simplicité.
Avatar de l’utilisateur
dtmarc
Membre amateur
 
Messages: 516
Inscription: Lun 22 Nov 2010 18:00

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Moogaddict le Dim 14 Aoû 2011 18:51

Pas faux, mais on est typiquement dans des enregistrements de type live, soir en concert, soir en studio mais en une seule prise..... et effectivement sans effets particuliers autres que ceux de l'éventuelle amplification initiale (musique classique, jazz live.....).

Dans ce type de musique, je ne vois effectivement pas ce que du travail de post-production peut apporter de plus si la prise de son est correctement exécutée, et un deux pistes suffit amplement.

Mais je ne pense pense pas qu'il faille pour autant rejeter tout le reste..... ;)
Juste un peu de bruit, pour masquer le silence.
Avatar de l’utilisateur
Moogaddict
Membre expérimenté
 
Messages: 1686
Inscription: Dim 7 Nov 2010 16:15
Localisation: Brabant wallon

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Naturel le Lun 15 Aoû 2011 11:11

Il me semble que les moyens mit à disposition des musiciens tels les racks d'effet et autres processeurs permettent aussi de capturer un son élaborer dans le cadre d'une prise d'ensemble. Les lives filmés et enregistrés de nombreux groupes dont les Floyd en atteste. Dans ce cas aussi, l'émotion et les interactions entre musiciens sont une richesse qui m'importe plus que la "perfection" d'une post production ultra poussée. Peut-être certains artistes produisent-ils un "son" et d'autres une musique plus étudiée.
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8479
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Naturel le Mar 16 Aoû 2011 10:39

Ceci étant, ces dernières années un concept qui revient tout le temps et que j'ai en horreur se nomme "modélisation". Aujourd'hui on modélise tout, tous les sons, tout les instruments, tous les effets. La musique est truffée de plug-in et de circuit qui font à la manière de... :evil:

Rien de tel que les vrais effets, les vrais amplis et les vrais instruments.
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8479
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede screwsy le Mar 16 Aoû 2011 17:57

La musique "live" aura toujours un autre son que la musique enregistrée. Quelle est la "vraie" musique? Si "live" est la réponse, je dois avouer que le concert que j'ai vu de Diana Krall était décevant. Mais "live" est plus que la musique, cela devient un spectacle, une expérience, des spectateurs autour de vous, respirer la salle, l'ambiance, sentir le concert, entendre et voir les petits défauts des artistes. Plein de choses qu'on n'a pas quand on écoute "l'enregistré" car là, tout peut être corrigé et recommencé jusqu'à ce que ça plaise tout le monde. Quand je compare donc Diana Krall "live" avec l'album (dvd) enregistré à Paris je préfère ce dernier.

Pourtant je suis d'avis que ce n'est que le "live" qui reflète la musique tel qu'elle devrait être écoutée. Alors pour le mieux simuler le "live" les techniques et technologies ont évoluées. Mais il faudra toujours des gens qui puissent utiliser ces moyens modernes et qui font rapprocher cette musique le plus possible comme si elle serait écoutée "live".

Autres (bons) exemples de l'application de nouvelles technologies? Leonard Cohen-Songs for the Road, The Police-Certifiable, Santana-Presents blues at Montreux et tant d'autres.
screwsy
Membre néophyte
 
Messages: 6
Inscription: Mar 2 Aoû 2011 17:50

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Naturel le Mar 16 Aoû 2011 18:16

Vous soulevez un débat compliqué qui fait appel, aussi, aux goût de chacun. La première raison pour laquelle les enregistrements Live ne sont pas servi sans modifications est de lisser les pointes de dynamiques pour préserver les systèmes de reproduction. La seconde est de "réparer" les imperfections liées aux petites fautes de jeux et autres. Sur ce point, je suis plus critique dans la mesure où la perfection froide et parfaite me déplait. Le jeu peut comporter, selon-moi, quelques imperfections pour peu que l'âme de l'interprétation soit au rendez-vous.

Les auditeurs qui ont entendu des bandes Master d'un concert savent de quoi je veux parler.

Ceci étant, il serait impensable de faire jouer et d'enregistrer instrument par instrument une pièce d'orchestre et je pense que le jeu, la sensibilité, mais aussi la manière dont s'harmonisent les sons sont plus intéressants dans le cas d'un ensemble musical plus petit, ou de blues, rock, etc...
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8479
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede screwsy le Mar 16 Aoû 2011 18:22

Il ne faut pas oublier non plus que les "Rolling Stones" signifie plus que quelques musiciens. Je les ai vus plusieurs fois live et bien sûr ce sont eux qui font le concert. A part eux, il ne faut pas oublier des dizaines d'autres personnes qui réalisent le concert et qui font de cet événement un succès ou non.

The Rolling Stones, c'est une usine, tout comme n'importe quel autre groupe à ce niveau. Il y a un management et qui sait combien de collaborateurs pour faire leur produit final, que ce soit un concert, disque, video, merchandising ou autre. Tout au début les artistes avaient peut être encore leur mot à dire dans le choix de ces collaborateurs et donc le produit final était un processus qu'il pouvaient suivre de A à Z. Je ne crois pas que ce soit encore le cas aujourd'hui où les enregistrements se font déjà dans différents studios, le mix et post-processing se fait dans d'autres endroits éparpillés dans le monde. Ne parlons pas des nombreux techniciens qui interviennent.

Je peux donc croire la conclusion de Keith Richards (et sa déception), mais je suis convaincu que l'erreur ne se trouve pas dans les moyens techniques ou dans la technologie mais dans le suivi de la production, les techniciens et autres personnes qui décident sur le son final. Et là, je crains que notre cher Keith n'a rien à voir d'où sa préférence pour son magnéto préféré.
screwsy
Membre néophyte
 
Messages: 6
Inscription: Mar 2 Aoû 2011 17:50

Re: Technologie et musique, le couple idéal ??

Nouveau messagede Naturel le Mar 16 Aoû 2011 18:37

screwsy a écrit:Il ne faut pas oublier non plus que les "Rolling Stones" signifie plus que quelques musiciens. Je les ai vus plusieurs fois live et bien sûr ce sont eux qui font le concert. A part eux, il ne faut pas oublier des dizaines d'autres personnes qui réalisent le concert et qui font de cet événement un succès ou non.

The Rolling Stones, c'est une usine, tout comme n'importe quel autre groupe à ce niveau. Il y a un management et qui sait combien de collaborateurs pour faire leur produit final, que ce soit un concert, disque, video, merchandising ou autre. Tout au début les artistes avaient peut être encore leur mot à dire dans le choix de ces collaborateurs et donc le produit final était un processus qu'il pouvaient suivre de A à Z. Je ne crois pas que ce soit encore le cas aujourd'hui où les enregistrements se font déjà dans différents studios, le mix et post-processing se fait dans d'autres endroits éparpillés dans le monde. Ne parlons pas des nombreux techniciens qui interviennent.

Je peux donc croire la conclusion de Keith Richards (et sa déception), mais je suis convaincu que l'erreur ne se trouve pas dans les moyens techniques ou dans la technologie mais dans le suivi de la production, les techniciens et autres personnes qui décident sur le son final. Et là, je crains que notre cher Keith n'a rien à voir d'où sa préférence pour son magnéto préféré.

Je partage en grande partie votre avis. Dans ses mémoires, Keith cite les albums (des Stones et ses productions solo) et la manière dont ils ont été réalisés. Sauf certaines exceptions, la post-production n'en est pas absente. Les Stones conservent malgré tout l'habitude d'être enregistré ensemble. Keith précise même le fait qu'il impose au studio de recouvrir et donc d'effacer les prises dont il n'est pas content. Cela pour être certain de ne pas les retrouver lors du mixage.

J'aime beaucoup cette phrase de Keith : "Où est le micro spécial qui chopera l'enthousiasme, l'état d'esprit, l'âme, ou comme vous voudrez l'appeler ?"
Dans toute chose il y a une faille.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
Leonard Cohen
Avatar de l’utilisateur
Naturel
Administrateur du site
 
Messages: 8479
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:59

Suivante

Retourner vers Studio et home studio

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité